Couperose du Visage: Les facteurs à éviter (1/2)

La prise en charge de la rosacée et de la couperose du visage commence par l’adoption d’un nouveau mode de vie qui doit permettre d’éviter à la peau d’être trop souvent soumises aux facteurs aggravants de la couperose: froid, soileil, alcool, stress… Ce mode de vie, qui peut sembler contraignant au début, permet cependant d’obtenir de réels résultats et notament d’enrayer l’évolution de la maladie dans la majorité des cas.

Les facteurs aggravants de la couperose du visage

Ces facteurs sont ceux susceptibles de déclencher des bouffées vasomotrices (flush) et donc des rougeurs transitoires du visage. En diminuant ces rougeurs, la sollicitation mécanique des vaisseaux sanguins s’en trouve également diminuée, permettant ainsi à ces vaisseaux de garder leur élasticité et donc de réduire la congestion vasculaire (l’excès de sang).

La première attitude permettant de diminuer l’exposition à ces facteurs réside simplement dans leur évitement. Cette solution simple et évidente est jusqu’à présent la plus efficace. Ainsi, la consommation d’alcool, de boissons trop chaudes ou d’aliments épicés, l’utilisation de produits cosmétiques inadaptés (à base d’alcool ou de parfum par exemple) sont des pratiques qui peuvent être limitées en prenant quelques précautions.

Néanmoins, une telle attitude s’avère trop contraignante pour être appliquée de façon systématique, en particulier vis à vis de certains facteurs. C’est le cas pour les facteurs qui dépendent des conditions environnementales (exposition aux températures chaudes ou froides, au vent).

Les facteurs aggravants de la couperose sont multiples et varient avec chaque individu. Il est donc essentiel dans un premier temps de savoir identifier avec précision ces facteurs.

alcool-1924592

La consommation d’alcool conduit à la dilatation des vaisseaux sanguins situés sous la peau, ce qui augmente l’afflux de sang en surface et provoque un réchauffement superficiel de la peau. Il est donc très recommandé de limiter la consommation d’alccol, en particilier celle du vin et de la bière.

stress-1247120

La composante émotionnelle (anxiété, stress…) peut se révéler particulièrement importante. Le caractère émotionnelle de ce facteur rend son contrôle souvent délicat. Seul un traitement en profondeur visant à apprendre à gérer ou à accepter ses émotions peut apporter un réel mieux. (⇒ Le Retentissement Psychologique de la rosacée)

  • Les Températures Extrêmes: froides et chaudes

L’exposition de la peau à des températures chaudes conduit également à la dilatation des vaisseaux sanguins. Le mode de transfert de la chaleur n’étant pas par radiation UV, les écrans solaires ne constituent pas une barrière efficace contre ce facteur. La solution consiste alors à favoriser la thermorégulation de l’épiderme à travers son refroidissement. Ce refroidissement peut se faire par une vaporisation d’eau sur la surface de la peau, par une hydratation régulière, voire même en laissant fondre un glaçon dans la bouche. En ce qui concerne les températures froides, l’utilisation d’une écharpe, de préférence en coton, couvrant le nez et les pommettes constitue la meilleur des protections. Il est également possible de limiter les effets du climat par l’utilisation de crèmes à base de silicone. Ces crèmes barrières isolent et protégent la peau du froid.

Couperose du Visage: Les Facteurs à éviter (2/2)