Laser & Rosacée

Les médecins laséristes disposent aujourd’hui d’équipements variés qui permettent le traitement par laser de la rosacée. Le laser KTP, le laser à colorant pulsés et le laser Nd:Yag sont les technologies les plus répandues. Ces lasers sont complémentaires et l’expérience du praticien se révèle donc essentielle pour choisir la technologie adaptée au type de peau et à la nature des lésions à traiter.

» Le laser KTP

C’est le premier laser à avoir été utilisé dans le traitement de la rosacée. Il est basé sur le principe de photo-coagulation et se distingue entre autre par la couleur verte de son faisceau.

Le laser KTP se révèle particulièrement efficace pour les rosacées constituées de petits et moyens vaisseaux. Il reste par contre limité dans le traitement de l’érythrose. La coagulation induite par ce laser entraine une disparition immédiate de la plupart des vaisseaux ciblés. Une à deux séances supplémentaires sont toutefois nécessaires pour obtenir un résultat optimal.

Après les traitements, des rougeurs apparaissent sur la surface de la peau et persistent habituellement entre 1 et 3 jours, suivant la sensibilité du patient. De petites croutes, qui disparaissent généralement en moins d’une semaine, peuvent également se former sur les surfaces traitées.

» Le laser à Colorants Pulsés

Les lasers à colorant pulsés ont été utilisés assez tôt dans le traitement de la rosacée et ont connus plusieurs évolutions techniques qui se traduisent aujourd’hui par trois générations d’équipements. La première génération est basée sur le principe de photo-thermolyse alors que la seconde fonctionne sur le principe de photo-coagulation. Quand à la troisième, elle permet par simple régalage du praticien de pouvoir fonctionner sur l’un deux principes, ce qui la rend particulièrement intéressante.

En mode thermo-coagulation, le laser à colorant pulsé est un traitement qui s’adapte bien à la couperose légère. C’est un traitement relativement doux mais qui nécessite plusieurs séances, 3 ou 4 généralement. Après le traitement, des rougeurs s’installent à la surface de la peau traitée. De 1 à 3 jours peuvent être nécessaires pour qu’elles disparaissent.

Dans certains cas, le mode photo-thermolyse sera préféré. Ce mode permet un traitement très efficace des couperoses plus sévères. C’est un traitement plus agressif puisqu’il entraine l’éclatement des vaisseaux. Il a cependant l’avantage de nécessiter moins de séances : 1 à 2 séances. L’éclatement des vaisseaux induit par l’effet mécanique du laser entraine la création de taches violacées à la surface de la peau, on parle alors de purpura. Une à deux semaines peut être nécessaire pour effacer ces taches ce qui constitue souvent un handicape non négligeable dans la reprise d’activités sociales.

Il n’est pas rare de combiner ces deux modes dans une seule séance. Le mode thermo-coagulation étant alors réservé aux lésions légères et le mode photo-thermolyse aux vaisseaux plus résistants, par exemple ceux situés sur les ailes du nez.

» Le laser Nd:Yag

Le laser Nd:Yag est une technologie plutôt récente dans le traitement de la rosacée. Son principe est basé sur la thermo-coagulation. Il se distingue des autres lasers par une longueur d’onde plus élevée.

A l’heure actuelle, le laser Nd:Yag est essentiellement utilisé pour le traitement des rosacée profondes, c’est-à-dire formées de vaisseaux de diamètres relativement importants et profonds. Du fait de leur couleur bleutée, ces vaisseaux sont particulièrement sensibles au laser Nd:Yag, ce qui en fait la technique de référence pour ce type de lésions. Ce laser offre cependant la possibilité d’être utilisé en mode défocalisé et permet alors de traiter de façon efficace l’érythrose. Cette polyvalence semble appréciée par les dermatologues et pourrait contribuer à la démocratisation de cette technique.

Après le traitement de la rosacée, il persiste des rougeurs pendant quelques jours qui sont propres au traitement par thermo-coagulation. De petites croutes peuvent également apparaitre et tombent d’elles même après 4 ou 5 jours. Plusieurs séances sont nécessaires pour un résultat optimal : de 2 à 4 séances.