Traitement par Lampes Flash (IPL)

La Lumière Intense Pulsée (IPL), communément appelée lampe Flash a été développée au milieu des années 90. C’est notamment la technologie qui se cache derrière les procédés de «photorajeunissement» qui sont proposés dans les instituts de beauté. Elle a l’avantage d’être peu agressive et reste pour beaucoup la meilleure solution pour traiter l’érythrose.

Principe

lampe20flash20erythrose-8912143

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une technologie laser, son principe de fonctionnement en est très proche. Il consiste à émettre un faisceau lumineux intense sous forme de pulsions brèves (flash) pour chauffer les vaisseaux sanguins et provoquer leur destruction par photo-thermolyse. A la différence de la technologie laser, les lampes Flash émettent un faisceau lumineux à large spectre, de longueur d’ondes comprises entre 550 et 1200 nm. Ce spectre large implique un traitement moins sélectif des tissus, comparé au traitement laser ce qui en fait une méthode essentiellement destinée au traitement des rougeurs diffuses: érythrose et érythro-couperose.

Traitement

Une séance de soin commence habituellement par l’application d’un gel froid sur la peau. Bien que rarement nécessaire, une crème anesthésiante peut également être appliquée pour limiter la douleur. Le praticien parcoure ensuite la surface de la peau avec une pièce à main qui dispose d‘un système de refroidissement intégré et qui permet donc de contrôler la température de l’épiderme (environ 65°C). Par ailleurs, les lampes Flash sont utilisées en mode défocalisé ce qui permet un traitement global de la peau. La séance dure environ une vingtaine de minutes pour un visage. Ces lampes sont également utilisées pour traiter les rougeurs situées sur le coup et le haut de la poitrine.

Immédiatement après le traitement, des rougeurs s’installent sur les zones traitées et disparaissent généralement en quelques heures. Elles peuvent toutefois persister un à deux jours pour des personnes particulièrement sensibles. L’apparition de purpura est rare, cependant une desquamation (pelage) des couches superficielles de la peau peut se produire les 3 à 4 jours suivant le traitement.

Contrairement au laser, la disparition des vaisseaux visibles n’est pas immédiate. Plusieurs heures, voire jours sont souvent nécessaires pour observer les premières améliorations. Ensuite, ces améliorations peuvent continuer de façon progressive au cours des 4 semaines qui suivent chaque séance.

Les lampes Flash permettent un traitement doux, comparé au laser ou à l’électrocoagulation, ce qui limite les désagréments après les séances. Les résultats sont toutefois moins spectaculaires qu’avec les autres méthodes de traitement physiques et plusieurs séances (de 3 à 6) sont nécessaires pour obtenir un résultat satisfaisant. Les séances doivent être espacées d’au moins 4 semaines pour pouvoir pleinement apprécier les bénéfices obtenus après chaque séance.

Inconvénients

Les inconvénients de la lampe IPL réside essentiellement dans le nombre important de séances qu’il peut être nécessaire de faire avant d’observer de réelles améliorations. De plus, les bénéfices de ce traitement semblent s’estomper rapidement et les séances d’entretien doivent donc être régulières: 2 à 3 par an.

Tarifs

Le coût unitaire relativement élevé d’une séance d’IPL (entre 90 et 150 Euros) et la nécessité de faire un nombre important de séances implique un coût de traitement élevé. Pour éviter toute mauvaise surprise, l’établissement d’un devis est très conseillé.